documents

LES ŒUVRES DE MISERICORDE

Dans la bulle d'indiction du jubilé de la miséricorde (§ 15), le pape François écrit : 

"J’ai un grand désir que le peuple chrétien réfléchisse durant le Jubilé sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Ce sera une façon de réveiller notre conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté, et de pénétrer toujours davantage le cœur de l’Evangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde divine. La prédication de Jésus nous dresse le tableau de ces œuvres de miséricorde, pour que nous puissions comprendre si nous vivons, oui ou non, comme ses disciples.

Redécouvrons les œuvres de miséricorde corporelles:

  • donner à manger aux affamés,

  • donner à boire à ceux qui ont soif,

  • vêtir ceux qui sont nus,

  • accueillir les étrangers,

  • assister les malades,

  • visiter les prisonniers,

  • ensevelir les morts. 



Et n’oublions pas les œuvres de miséricorde spirituelles:

  • conseiller ceux qui sont dans le doute,

  • enseigner les ignorants,

  • avertir les pécheurs,

  • consoler les affligés,

  • pardonner les offenses,

  • supporter patiemment les personnes ennuyeuses,

  • prier Dieu pour les vivants et pour les morts. 



Nous ne pouvons pas échapper aux paroles du Seigneur et c’est sur elles que nous serons jugés: aurons-nous donné à manger à qui a faim et à boire à qui a soif? Aurons-nous accueilli l’étranger et vêtu celui qui était nu? Aurons-nous pris le temps de demeurer auprès de celui qui est malade et prisonnier? (Mt 25, 31-45).



De même, il nous sera demandé si nous avons aidé à sortir du doute qui engendre la peur, et bien souvent la solitude; si nous avons été capable de vaincre l’ignorance dans laquelle vivent des millions de personnes, surtout des enfants privés de l’aide nécessaire pour être libérés de la pauvreté, si nous nous sommes fait proches de celui qui est seul et affligé; si nous avons pardonné à celui qui nous offense, si nous avons rejeté toute forme de rancœur et de haine qui porte à la violence, si nous avons été patient à l’image de Dieu qui est si patient envers nous; si enfin, nous avons confié au Seigneur, dans la prière nos frères et sœurs.



C’est dans chacun de ces «plus petits» que le Christ est présent. Sa chair devient de nouveau visible en tant que corps torturé, blessé, flagellé, affamé, égaré… pour être reconnu par nous, touché et assisté avec soin. N’oublions pas les paroles de Saint Jean de la Croix: «Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour»".


Les œuvres de miséricorde sont notre chemin vers Dieu

La miséricorde de Dieu est son amour envers nous pour autant que nous sommes dans la misère, loin de la vie épanouie que Dieu veut pour nous. Pour autant que nous sommes dans le péché.

Dieu est miséricorde, il est tendresse et pitié, lent à la colère et plein de bonté. Il est amour. Jésus est venu nous montrer le chemin de notre réussite : il nous a révélé la loi nouvelle : aimer Dieu et son prochain. Au moment de la dernière cène, il a donné l’exemple en lavant les pieds de ses disciples et en leur donnant comme signe distinctif l’amour fraternel : Jn 13

12 Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? 13 Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis.

14 Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. 15 C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

16 Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie. 17 Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites.

34 Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. 35 À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

Comprenons que la réussite de notre vie passe par l’amour. Il en est ainsi parce que Dieu est AMOUR. Quand nous aimons nous ressemblons à Dieu, nous sommes en harmonie avec lui.

L’apôtre St Jean décrit cette harmonie avec Dieu dans sa lettre

07 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. 08 Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. 09 Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. 10 Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés. 11 Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres.

12 Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection.

13 Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit. 1Jn 4, 7-13

Nous comprenons aussi que Jésus enseigne que nous serons jugés sur l’amour. Mt 25, 31-46.

A.L. Mars 2016

Copyright ©2008
spiritains.org
Tous droits réservés


Accueil Fraternités           Site des Spiritains           Contact