3 Mars : Cunégonde, impératrice d’Allemagne, puis bénédictine + 1040

Cunégonde et Henri de Bavière, d’un commun accord, décident de " vivre une union virginale pour Dieu seul ". Cunégonde est calomniée, accusée d’infidélité; devant l’assemblée réunie pour la juger, elle s’écrie : " Faites chauffer à blanc douze socs de charrue. Je marcherai nu-pieds sur ces fers ardents ". On se récrie. Elle réplique : " Plus l’épreuve sera terrible, plus elle sera convaincante " et elle marche sur les fers rouges en réitérant cette prière : " Seigneur Jésus, pitié pour votre humble servante ! ". Son époux que la calomnie avait ébranlé se jette à se pieds : " Très douce dame, pardonnez-moi mon péché, je vous en supplie. Rendez-moi votre amour ! " On ne connut jamais d’union conjugale plus forte et plus intime dans l’amour oblatif.