6 Février : Paul Miki et les 25 martyrs japonais , 197
Les dernières paroles de quatre d’entre eux.
  • Ne vous préoccupez pas de moi. Grâce à Dieu, je resterai ferme. (Jean Soan de Goto, jésuite de 19 ans).
  • Couvrez-vous bien du sang chrétien. Si vous en voulez davantage, allez-y, coupez ! (Thomas Kosaki, Japonais de 46 ans, à ses bourreaux qui vont lui trancher les oreilles et le nez).
  • Quelle est ma croix que je l’embrasse ? (Louis Ibaraki, benjamin du groupe, 12 ans).
  •  Ne pleurez pas ! Montrez-vous plus fiers devant les païens. Ils comprendront votre joie quand votre fils meurt sur la croix ! (Antoine, 13 ans, à ses parents présents au supplice).

Les victimes meurent sous les yeux de plusieurs milliers de spectateurs en larmes.

Le Seigneur nous dit en ce dimanche, comme en écho à la geste de ces martyrs : " Vous êtes le sel de la terre…Vous êtes la lumière du monde…De même que votre lumière brille devant les hommes ; alors en voyant ce que vous faites de bien ils rendront gloire à votre Père qui est dans les cieux."