Congrégation du Saint-Esprit en France

 















plus de photos ici

N° 898 mars-avril 2018

Haïti

Défis et désir de développement

C’est un engagement évangélique et populaire qui anime les spiritaines et les spiritains en Haïti. Grâce à l’annonce de la Parole, l’éducation, la santé et l’insertion au coeur du monde rural, ils contribuent au développement pour redonner la dignité aux plus défavorisés.


Haïti veut dire « terre haute ». Pays au relief montagneux sur 75 % de sa surface, il se situe dans les Caraïbes – sud-est des États-Unis – sur l’île d’Hispaniola, qu’il partage avec la République dominicaine (à l’est).
Très médiatisé à la suite du tremblement de terre (2010), du choléra et des cyclones, le peuple haïtien désire tourner la page pour parler de développement. Ce désir de changement se voit dans la construction des beaux et grands bâtiments d’État (ministères et cour de cassation à Port-au-Prince), la reconstruction du collège Saint-Martial et les efforts déployés dans les champs pour atteindre une autonomie alimentaire. C’est une lente évolution, mais significative. Les Haïtiens immigrés au Chili ou au Brésil contribuent au changement en envoyant de l’argent aux proches pour construire, stabiliser et développer l’économie familiale.
Dans la province spiritaine d’Haïti, il y a sept jeunes en formation : deux au postulat, deux en philosophie, un en théologie (Haïti) et deux au noviciat (Cameroun). Il y a vingt-huit spiritains haïtiens. Quatorze d’entre eux travaillent en Haïti. Jusqu’en janvier 2018, le seul spiritain non haïtien est le P. Benjamin Osio (44 ans), architecte français, en charge de la pastorale au collège Saint-Martial et de projets de développement pour la province. Trois autres confrères originaires du Cameroun, de Madagascar et du Nigeria y sont attendus, ce qui donnera un caractère plus international à la province.
Il y a également cinq religieuses spiritaines de cinq nationalités au sud-est d’Haïti (Jacmel et Montagne- Lavoute). Une sixième devrait les rejoindre cette année. Elles sont engagées dans l’éducation, la santé et le développement social.


Pour en savoir plus
retrouvez notre reportage complet dans la revue des Spiritains de France PENTECÔTE SUR LE MONDE.
Abonnez-vous ou abonnez vos amis.

Ici paiement en ligne sécurisé :



Ou par chèque à l’ordre de :
« Pentecôte sur le monde »
CCP 55 33 56 E Paris
Adresse : Pentecôte sur le monde
30 rue Lhomond, 75005 Paris