L’Echo de la mission est un magazine certes, mais aussi et surtout une famille, grâce à tous celles et ceux qui donnent ou ont donné de leur temps et de leur énergie pour faire connaître la revue. Une famille unie pour entretenir le lien, et rassemblée autour du message qu’elle porte : celui de la solidarité avec tous les pays de mission. Son centenaire est l’occasion de lui dédier notre reportage, comme de lui consacrer un colloque d’une journée à Saverne, en y conviant lecteurs, zélateurs, anciens élèves et jeunes de la région. Franz Lichtlé, rédacteur en chef

Le reportage de la revue de novembre-décembre est consacré à l’histoire de la revue à travers les mots des rédacteurs en chef qui en ont coordonné les numéros, année après année mais aussi des zélateurs qui ont distribué les revues, en porte à porte.

L’évolution du regard missionnaire

On apprend au fil des pages ce qui fait sa singularité de la revue et ce qui a permis le changement de regard sur la mission et les personnes avec qui les spiritains la vivent. Le reportage raconte comment les acteurs de cette mission ont évolué à travers les événements tragiques et exceptionnels qui se sont produits. Comment une famille s’est créée autour de la revue, de sa diffusion, du message qu’elle porte de la solidarité avec les pays de mission du sud, des petites mains infatigables qui donnent de leur temps et de leur énergie pour apporter la revue dans les maisons…Il est important de redire que nous continuons à croire à la vocation de la revue à entrer dans les foyers tous les deux mois, apporter des nouvelles, alimenter l’amitié , entretenir l’esprit de famille, procurer un peu de joie et de douceur, nourrir la foi, témoigner de l’actualité de la mission. Ce numéro dédié annonce une journée spéciale à Saverne le samedi 20 novembre pour reprendre avec des lecteurs, des zélateurs, des anciens élèves mais aussi des jeunes de Strasbourg et des environs de Saverne une réflexion autour de l’écho de la mission. Pour vous inscrire, annoncez votre venue sur ce lien. On vous y attend!

Musique, vidéos, photos d’archives : tous les outils de la mission

Dans les pages Famille spiritaine, Anita Dumont nous parle de l’approche musicale et humaniste de Lucien Deiss dans la paroisse de Vaucresson. Geneviève Karg, archiviste photo des spiritains nous partage le plaisir qu’elle a de rendre vivante la mémoire de la Congrégation avec talent et sensibilité. Benjamin, Manuel et Szczepan annoncent la publication de vidéos sur youtube de leurs parcours vers la vie religieuse. 

Vie spirituelle confiée pour twitt au petit oiseau

Louis Cesbron s’interroge sur l’annonce de la parole de Dieu et les formes que doit prendre le témoignage.

ANNONCER

« Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ! » Paul prend tous les risques, parle à temps et à contre-temps, prend la plume dès qu’il est au fond d’un cachot !

Et toi, twitteras-tu ton message le confiant à ce petit oiseau ? Prendras-tu la plume au risque de ne pas être lu ?
Radio, télé pourraient servir de relais !

Pourquoi tant d’inquiétude ?
Laisse la Parole imprégner ton cœur.
Ta vie deviendra message de Celui qui t’habite.

P. Louis Cesbron

Le coup de pouce soutient en cette fin d’année la maison de théologie à Manille aux Philippines

l y a vingt ans, la Congrégation du Saint-Esprit a élargi ses horizons en partant travailler en Asie du Sud-Est, à Taiwan (1997), aux Philippines (1997), au Vietnam (2007) et en Inde (2010). Plus de cinquante jeunes Indiens, Philippins et Vietnamiens sont déjà membres à part entière de la congrégation ou encore en formation. Mais la maison de formation est à ce jour trop petite pour former tous les jeunes.. Nous aiderez-vous ? Merci pour nos jeunes scolastiques, ils sont généreux et feront de solides missionnaires, nous en sommes convaincus…

 Lire l’intégralité de la revue en s’abonnant à la revue

Répondre à l’enquête pour les lecteurs en cliquant sur le lien