Je donne un coup de pouce

30.00

Pourquoi ?

La revue spiritaine met en avant, tous les deux mois, un micro-projet de développement, de santé ou d’éducation portés par les spiritains ou par les sœurs spiritaines pour des populations à faibles revenus. Ces actions méritent « Un coup de pouce » !

Des aides d’urgences humanitaires sont également proposées en cas de catastrophes naturelles, climatiques ou par temps de guerre.
Précisez dans votre demande le projet que vous soutenez.

Coup de pouce du moment :
Soutien à un projet de hangar pour transformer du manioc

Projet d’école Saint Matthieu en Centrafrique

Un coup de pouce pour les paysans de Madagascar

Budget prévisionnel du projet

Construction de hangar (18 m2) : 667 euros.
Construction de maison (16 m2) : 3 274 euros.
Achat d’équipements et matériel : 4 882 euros.
Transports (matériaux, équipements, matériels) : 1 000 euros.
Frais de formation pour trois personnes (déplacement, pension, formation…) :178 euros.
Achat matières premières au démarrage : 667 euros.
Total : 10 667 euros.

 

Transformer du manioc pour répondre à une urgence vitale 

Le projet d’implanter une unité de production de gari et de transformation de produits locaux sur Beloha est une réponse à la crise alimentaire aiguë qui touche la région.
Depuis bientôt trois ans, le kere («manque de nourriture», «famine» en malgache) sévit dans la partie sud du pays. Il continue d’affaiblir la population. Dans la région d’Androy, particulièrement le district de Beloha où le centre NRJ a commencé à intervenir depuis un an, nous avons trouvé des acteurs fiables et une situation quelque peu oubliée. Le projet bénéficiera à une quarantaine de villages éloignés et en manque cruellement de ressources pour satisfaire leurs besoins primaires. Nous visons particulièrement les femmes et les enfants, et des personnes âgées souvent porteuses de handicap.

Le manioc transformé en gari : une denrée conservable 

Le projet permettra la production locale de nourriture riche et variée à partir des produits locaux ou importés d’autres régions en temps de crise (comme en ce moment) ; de stocker ces produits pour l’utilisation dans le temps. Depuis toujours, les produits, notamment le manioc, ne sont pas conservables longtemps. Mais transformé en gari, le manioc est conservable pour plusieurs années et enrichi par beaucoup d’éléments multiples et variés permettant un apport nutritionnel équilibré. En temps de sécheresse, ce produit rendra service à la population parce qu’il ne demande pas beaucoup de préparation ni beaucoup d’eau : il est consommable presque immédiatement et sans avoir besoin d’allumer du feu.

Un projet du centre NRJ, accompagné par les spiritains

Le centre NRJ portera le projet. Il assure la collecte de fonds nécessaires à la réalisation du projet. Il se chargera aussi du suivi du projet, incluant les échanges avec les techniciens et les formateurs. Une congrégation de sœurs, les Filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul, hébergera l’atelier et se chargera de le faire fonctionner. Cette congrégation assurera aussi la distribution des produits finis auprès de la population locale et des bénéficiaires cibles (personnes âgées).
Un personnel du Pam (Programme alimentaire mondial), par son engagement privé vis-à-vis du centre NRJ, accompagnera la réflexion stratégique et technique sur le projet, et mettra en contact le centre NRJ avec des prestataires de confiance.

Appuyer le développement de l’école saint-Matthieu de Samba

A l’initiative du Cardinal Nzapalainga en Centrafrique, l’Ecole saint Matthieu de Samba, à 16km de Bangui, la capitale Bangui. Cette école accueille aujourd’hui 447 élèves, âgés de 4 à 12 ans, tous issus du milieu rural. Pour certaines familles, les frais de scolarité sont difficiles à payer ainsi que l’uniforme. Vos dons permettront de soutenir ces familles et l’équipe pédagogique au service des élèves. Pour en savoir plus, visitez le site de l’école

Merci pour votre générosité en faveur de l’éducation pour tous

Ecole st Matthieu de Samba

Je paye par virement ou par chèque (reçu fiscal possible):

Procure des missions

Mention : « Projet Mozambique » ou “Projet école st Matthieu de Samba” (reçu fiscal de l’association)

Adresse : Congrégation du St Esprit

30, rue Lhomond 75005 Paris

Reçu fiscal sur demande