La vie en communauté est un élément essentiel de la vie des spiritains, car c’est tous ensemble qu’ils travaillent et se mettent au service de l’Evangile.

Pour le soutien fraternel

La vie communautaire spiritaine vise à l’entraide et au soutien mutuel de ses membres, ce qui implique : le partage des biens et des compétences de chacun, le soutien et l’affection réciproque entre ses membres, le discernement, en commun, du vouloir de Dieu sur la communauté et sa mission.
Dans les communautés spiritaines, tous et chacun sont reconnus comme des frères reçus du Seigneur : jeunes, anciens, bien-portants, malades. Chacun selon ses dons est considéré comme une richesse pour les autres.

Diversité d’origines

Les communautés spiritaines sont internationales : venant de cultures, de continents et de pays différents, elles sont rassemblées par l’Esprit de Pentecôte. Les diversités sont reçues comme des richesses et la recherche de l’unité entre ses membres témoigne de la réconciliation que le Christ rend possible entre les personnes.

Proches des personnes

La communauté spiritaine veut se faire proche du milieu dans lequel elle vit et tout spécialement des pauvres. Elle est solidaire de ce que vivent les populations au milieu desquelles elle se trouve et montre de l’intérêt à la culture et aux traditions locales.
Elle cherche à promouvoir la justice, la paix et le respect pour la création, dans la vie sociale, économique, politique et religieuse.

Dans l’Eglise avec le Christ

Les communautés spiritaines se font proches d’une communauté plus large qui est l’Eglise. Solidaires de l’Eglise locale, elles collaborent avec elle.

La vie communautaire prend pour modèle la communauté de Jésus avec ses apôtres.

Elle s’inspire de l’idéal qui animaient les premières communautés chrétiennes et elle en a tiré sa devise : « Un seul cœur et une seule âme » (Actes 4, 32).
Elle puise sa plénitude dans le partage de la Parole de Dieu et de l’Eucharistie.

Il peut arriver que des spiritains soient autorisés à vivre hors d’une communauté pour les besoins de la mission ou pour d’autres raisons. Dans ces cas d’exception, ceux-ci sont invités à maintenir un lien régulier avec la communauté spiritaine la plus proche.