Reportage chez les Apprentis d’Auteuil en Alsace : le nouveau numéro de mars-avril de la revue spiritaine. Bonne lecture!

Apprentis d’Auteuil : 15 ans de vie partagée en Alsace

C’est en 2006 qu’Apprentis d’Auteuil a ouvert sa première maison en Alsace. Aujourd’hui dans l’Est, la fondation accompagne 700 jeunes et 128 familles. Face au rythme soutenu, aux sollicitations quotidiennes urgentes ou passagères des jeunes, la présence spiritaine éclaire la mission et accompagne sa relecture. On va suivre dans ce numéro printainier Jean-Claude Brand, aumônier spiritain dans les maisons, mais aussi Anna, Catherine, Michèle, Anne, Djamilia et Sr Adèle, éducatrices, directrices, bénévoles, personnels de service, accueillies dans leur quotidien riche de sens, d’interrogation, de prière et d’écoute.

Une proximité du quotidien

Celui qui a été accueilli une fois est accueilli toute la vie dans une maison Apprentis d’Auteuil. Les familles trouvent un lieu d’écoute et de soutien précieux à leur parentalité.

Nous vivons chacun à notre façon avec des fragilités. Celles et ceux qui nous entourent, mais aussi notre société, notre monde, notre planète en souffrent. Cela nous incite à notre tour à décloisonner notre pensée, nos approches, nos rencontres, nos prières et notre foi. Elle nous permettra d’accueillir dans l’espérance, le relèvement de chacun, le salut du genre humain, la sauvegarde de la création et, pour nous chrétiens, la Pâques du Christ. Edito de Franz Lichtle

Fin de l'année, les salariés et bénévoles ont organisé un pique nique avec les familles. C'est l'occasion de préparer les vacances collectives à venir. Maya et Aysé (mamans) ,Elisane, Selman, Mustafa-Eren(enfants), Noémie (pro)

 

AUX CÔTÉS DES DÉTENUS DE LA PRISON DES BAUMETTES

« Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière », a dit le cinéaste Michel Audiard en son temps… Jean-Louis Barrain nous fait entrer, par la petite porte de la rencontre, avec les détenus. Au fil des visites et des célébrations partagées, on ouvre nos yeux à leur réalité cachée dans le récit de mission par delà les murs.

A l’écoute des étudiants en foyers étudiants spiritains

La médiatisation de la détresse des étudiants entre couvre-feu et confinement a révélé une réalité préoccupante. On est parti à la rencontre des étudiants des foyers spiritains. Yann-Melchior, Simon, Nicodème, Théo et Wilfried, étudiants résidant à Lille, Strasbourg et Paris nous livrent sans fard leur ressenti dans l’épreuve et ce qui les aide à tenir. Lire l’article : Liberté, quelle liberté?

Tomber malade

Dieu passe, et se laisse rencontrer, plus encore quand la vie s’est rétrécie, nous rappelle le pape François. Et illumine ceux qui habitent les ténèbres, pour nous conduire, apaisés. Monique nous partage l’intimité de son parcours de soin pour dépasser la souffrance.

« La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant »

Au souffle de l’Esprit, le père Gaby Vuittenez nous maintient debout et sur un chemin de paix Oui, Dieu nous veut vivants et debout, solidaires dans la détresse, unis dans la construction de la paix pour tous, prêts à partager au lieu de garder égoïstement notre luxe et nos vaccins. “

Pour lire le numéro, cliquez sur le lien S’abonner à la revue