La revue spiritaine de novembre nous fait suivre le cours du fleuve Amazone. Dans le sillon de la revue d’été, nous voilà plongés dans la réflexion du Synode. Le pape François avait publié le 12 février son exhortation apostolique « Querida Amazonia » (Amazonie bien-aimée) où il développe sa vision d’une « Église aux visages amazoniens ».

On part à la rencontre dans le reportage de la revue de novembre-décembre de l’église locale guyanaise, des spiritains et fidèles sur place et de Mgr Lafont qui a depuis donné sa démission au pape François pour aller vivre son quotidien auprès des populations amérindiennes 

L’Amazonie, un enjeu pour la planète et pour l’Église

L’édito de Franz Lichtlé ouvre l’horizon sur les rêves que nous sommes tous en droit de former en cette période confinée. Il nous fait part de la capacité de soutenir le rêve des communautés à un avenir meilleur, leur droit d’espérer. Les interviews des guyanais laisse à entendre la détermination à agir pour faire cesser l’oppression et l’injustice envers les peuples autochtones. Elles mettent en valeur leur soin à la préservation de la diversité des communautés humaines et leur façon de porter haut la prise de conscience des valeurs portées par les sociétés traditionnelles.

Les laïcs associés racontent à leur manière en France leur engagement pour la Création dans les pages 12,13 et 17.

Le parcours de Michel Protain, de Suède à la Drôme, du Pakistan à Paris en passant par Paris retrace le formidable sens pratique du Seigneur pour creuser son sillon d’amour dans les lignes de notre vie.

Habib et Wycliff récemment ordonnés diacres nous livrent avec une grande sensibilité l’émotion de leur ordination avec une relecture de ce qui les y a conduit.

Pour lire le numéro et s’abonner aux suivants ,suivez ce lien

Bonne lecture!