La revue spiritaine de septembre-octobre 2020 retrace le quotidien de communautés mises à l’épreuve par le Covid.

A Taïwan et aux Philippines, à l’Ile Maurice et au Sénégal en passant par les Etats Unis, le Pakistan et le Sénégal, récit de vies sous Covid 19

La pandémie du Covid 19 touche le monde entier. Sans frontières, le virus a fait des dégâts. Les spiritains portent le souci d’un pays, d’un peuple, d’une personne avec qui ils affrontent le danger commun.

Comment se retrouver, célébrer, prier sans contaminer

En raison des mesures prises pour contenir l’épidémie, chaque communauté s’est vue contrainte de limiter ses activités, de les adapter. A la lecture du reportage, vous apprendrez les façons d’adapter le quotidien dans les communautés.

Face au pic de pauvreté dans les favelas de Sao Paulo, venir en aide

Il y a des réalités de vie au Brésil, où l’église doit se faire avant tout amour et empathie. Père George Boran, irlandais et Assis, du Cap vert ont mis en place des aides pratiques pour les familles les plus appauvries par la crise sanitaire.

Un élan de générosité fraternelle? sur ce lien : →Donner un coup de pouce pour les familles démunies dans les favelas de Sao Paulo.

“Mon collège a 100 ans”

Puis vous découvrirez des témoignages émouvants à l’occasion des 100 ans du Collège des missions de Blotzheim.

“Les spiritains étaient des exemples vivants de simplicité et de toutes les valeurs évangéliques en particulier l’esprit de pauvreté.” Gérard

                   

Profession de foi dans l’audace et la joie

Elisa, Marthe, Maria, Leila, Mireille, Jessica, Jùlia, Jotha, Manuela rayonnent de joie aux côtés de la Suéprieur générale des spiritaines, Olga Fonseca.

Communauté éphémère, amitié possible?

Sébastien, Emmanuel, Habib, Wycliff, du Ghana, de Tanzanie, du Cameroun ou de l’île de la Réunion, les jeunes de la Communauté de formation spiritaine Erasme questionnent l’amitié et l’entraide dans la vie quotidienne avant leur affectation aux quatre coins du monde.

Pour lire l’intégralité des articles, abonnez-vous à la revue