Le Père René CHARRIER

est décédé à Chevilly Larue le 13 février 2021, âgé de 95 ans

Né dans les Charentes, René a toutefois ses racines en Loire atlantique, au sud de Nantes. Doué pour les études, il est envoyé à Lille pour une spécialisation en lettres. Tout naturellement, il va être appelé à enseigner ; ce sera d’abord à Allex. Là, il prépare en parallèle une thèse de doctorat à Grenoble sur « L’inspiration biblique dans L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel ». Il part ensuite au Congo, au service surtout de la formation de futurs prêtres, à Mbamou puis à Brazzaville.

À cette époque, plusieurs jeunes d’Afrique centrale manifestent le désir de devenir spiritains. René va diriger, au Cameroun, le premier noviciat spiritain d’Afrique centrale. Seul pour assumer cette lourde charge de maître des novices, René demande à Paul Ronssin de le rejoindre. Celui-ci témoigne : « Avec lui, j’ai eu le bonheur de trouver un confrère chaleureux, se donnant à fond dans cette tâche de formateur, soucieux de former les futurs missionnaires dans la tradition spiritaine. Le dimanche excepté, chaque journée commence par deux heures de travail manuel : débroussage à la machette, élevage, séchage de bananes… Lui-même donne l’exemple : “Pas de mollesse !”, disait-il souvent, et “pas de sieste épiscopale !” Après un malaise lors d’un cours qu’il donne aux novices, il s’avère tout simplement qu’il a besoin de repos : ce sera une année sabbatique en famille au sud de Nantes. Puis René est envoyé à Marseille, comme supérieur local et régional-sud. Son arrivée à Chevilly, au noviciat européen en 1996, puis dans la communauté des anciens, lui permet de s’adonner à sa passion pour l’histoire de la Congrégation : recherches dans les archives, sur le terrain, avec au final un certain nombre de publications sur des sujets inédits : Les Frères Courage, L’ermite de Saint-Sorlin – Joseph-Élie Simonin – 1792-1856, Jean-Baptiste Lœwenbruck (1795-1876), Les Spiritains en Inde de 1862 à 1887… »

Dans la communauté de Chevilly, René se montre, jusqu’au bout, très présent auprès de confrères qui ont besoin d’aide : il est disponible pour des exercices de diction auprès de Michel Thomas, disponible pour accompagner les débutants en langue française, en particulier lors du confinement. Il tient aussi à assurer sérieusement son service liturgique ; ses homélies sont souvent empreintes de poésie. Durant l’été 2020, malgré des problèmes de santé, on le voit encore s’adonner au jardinage…

Jusqu’à la fin, René, tu as gardé ta lucidité et ton enthousiasme de chercheur, tu es parti doucement au terme d’une longue et belle vie missionnaire. Que le Seigneur suscite, parmi les jeunes, de nombreux « Pères et Frères Courage ».

Etienne LEFÈVRE et Paul RONSSIN

L’Esprit est comme la sève,  la sève qui travaille en secret au creux de l’hiver et prépare en secret l’explosion joyeuse et triomphante du printemps ; 

La séve qui travaille en secret dans le bourgeon qui craque et prépare en secret la feuille verte qui aspire l’air et le soleil pour que la fleur se délivre en couleurs et en parfum ; 

La sève qui travaille en secret dans les feux de l’été et prépare en secret la pesanteur et la saveur du fruit

La sève qui travaille en secret dans la splendeur de l’automne et prépare en secret dans le fruit déclinant la graine, petite et dérisoire qui pourra être semée demain et ensuite germer pour d’autres printemps et pour d’autres étés. René Charrier

SON PARCOURS

Né le 27 novembre 1925 à Rochefort-sur-Mer (17) Profès : 8 septembre 1948 à Cellule. Prêtre : 7 octobre 1951 à Chevilly-Larue    Décès : 13 février 2021 à Chevilly

  • FRANCE : Lille (1952-54 : études)
  • Allex (1954-1959 : professeur).
  • CONGO : Mbamou (1959-1965 : professeur au petit séminaire, supérieur) ; Brazzaville (1965-1968 : directeur du grand séminaire) ; Pointe-Noire (1968-1974 : Notre-Dame, vicaire) ; Brazzaville (1974-1980 : supérieur principal).
  • CAMEROUN : Akono puis Mbalmayo (1980-1988 : maître des novices).
  • FRANCE : La Montagne (44) (1988-89 ; année sabbatique) ; Marseille (1989-96 : supérieur local et régional-Sud) ; Chevilly – JEM : (1996-2004 : travaux historiques, supérieur) ; Chevilly – Noviciat européen (2004-2015 : accompagnement spirituel) ; Chevilly – Anciens (2015-2021 : travaux historiques, retraite.